ArtISTES aborigèneS d'australie

 

 

DSC00032.JPG

 

La peinture aborigène exalte la vitalité. Puissante, vibrante, de couleurs éclatantes, de forme simple et de composition rigoureuse, elle se révèle d’une incroyable modernité. Abstraite, polychrome ou monochrome, lyrique ou géométrique, elle est la figure de l’infini dans le fini. A la fois matière et esprit, elle libère une énergie cosmique et rappelle à l’homme sa place dans l’univers.

La peinture aborigène a toujours existé. Hier, tracée sur le corps ou le sable, dessin de l’éphémère, elle est aujourd'hui fixée à tout jamais sur des toiles et châssis, et accrochée sur les cimaises des plus grands musées du monde.

La création aborigène contemporaine, de tradition millénaire, s'ancre dans une quête de compréhension du sujet humain, d’harmonie avec la nature et l’univers tout entier. Peindre est un acte de re-création du monde, un éternel recommencement, où l’homme est dépositaire d’un savoir qui lui a été légué et qu’il lui incombe coûte que coûte de transmettre.

Chaque peinture raconte une histoire du Temps du Rêve, ce temps de la Création quand les êtres mythiques parcouraient le paysage, laissant ça et là des empreintes, témoignages qui disent l’espace et le temps. A charge pour les hommes de ne pas oublier cette genèse. Cycles Tingari, Rêves de l’Emeu ou du Yam, de la Lune ou de l’Eau, tous les mythes créateurs sont rituellement activés lors des cérémonies sur les sites sacrés par le chant, la danse, la parole et la peinture, perpétuant ainsi l’héritage et la mémoire des Aborigènes.

D'après un texte d'Agnès Deleuze publié dans "Notre Histoire Sacrée - Peinture Aborigène d'Australie" une co-édition de EBL Editions et de la Galerie Yapa.

 

Emmanuel Bouvet présente dans ces pages des œuvres provenant de sa collection personnelle, réalisées par les plus grands artistes aborigènes du Désert central et occidental que compte l’Australie d‘aujourd’hui : Ronnie Tjampitjinpa, Walala Tjapaltjarri, Ningurra Napurrula, Kathleen Petyarre, Gabriella Possum Nungurray...